CoopàCuba

Beau succès pour « Femmes à Cuba »

femme à cuba2020
Des photos de grands-mères surprenantes et merveilleuses. © Photo NR

L’opération « Femmes à Cuba » s’est terminée ce 31 mars. Un beau succès pour Jacques Burlaud, la cheville ouvrière du rendez-vous, malgré les difficultés rencontrées dues à la pandémie. « Cette rencontre s’est déroulée en trois temps, explique-t-il.

Le premier fut une exposition de photos mettant en scène les grands-mères cubaines. Car ces femmes ont un rôle fondamental sur l’île : elles sont une mémoire qui se transmet de génération en génération. Les grands-mères d’aujourd’hui ont eu des grands-mères qui vivaient encore au temps de l’esclavage. À travers leurs témoignages, on peut mesurer le chemin parcouru. » Des photos qui ont donc montré ces femmes dans leur quotidien familial, jouant un rôle dans leur vie sociale et celui de la nation cubaine.

« La deuxième rencontre fut une création non professionnelle à partir de textes parlant de ces grands-mères. Des témoignages, des comptines ou des documents lus par des membres de l’association Coop à Cuba. Ces deux rencontres ont été visibles en ligne, gratuitement jusqu’au 31 mars », commente Jacques Burlaud.

« Et puis, il y a eu la diffusion du film de Renaud Schaak et Véronika Petit : Haydée et Célia – “ Quand la révolution s’est faite femme ”, qui retrace la vie de deux militantes cubaines pendant et après la révolution. Le film a été diffusé gratuitement en ligne plusieurs fois… » Un travail dont s’est félicité l’ambassadeur de la République de Cuba en France, Héctor Igarza Cabrera, qui, dans un message à l’association a tenu à « remercier le travail fait par Coop à Cuba depuis des années… ».


Un nouveau projet en collaboration avec une classe de l’école Jules-Ferry devrait prochainement voir le jour. « À l’origine, nous souhaitions permettre aux élèves et aux résidents des Ehpads de se rencontrer au cours d’une exposition. Mais la situation sanitaire n’a pas permis cette rencontre. Alors, nous avons filmé des enfants lisant des textes de grands-mères, et le film sera projeté dans un premier temps à l’Ehpad de la Clairière des coutis ».