CoopàCuba

Arte Cubano : une 6e édition en mode virtuel ?


arte-cubano-1-890x395_c


Le contexte présent, créé par les nouvelles mesures sanitaires mises en œuvre pour lutter contre l’épidémie du Coronavirus, rendent impossible le maintien dans les formes habituelles de l’exposition-vente «ARTE CUBANO», qui devait avoir lieu au cours de la dernière semaine de novembre à la Chapelle Saint-Jacques.

Nous regrettons de ne pas pouvoir offrir cette année aux centaines de Vendômois et de visiteurs venus de territoires plus lointains que nous accueillons à chaque édition l’occasion de ce grand rendez-vous « en direct » avec la création artistique contemporaine et de cette découverte des œuvres d’un large panel d’artistes cubains de haut niveau.

La situation très particulière de ces derniers mois a, bien évidemment, entraîné l’annulation du voyage à Cuba prévu pour le printemps ou l’été 2020 qui devait permettre la recherche et l’acquisition d’un nouveau contingent d’œuvres d’art destinées à l’exposition «Arte Cubano». Mais, même si l’expo conçue cette année n’avait pas exactement l’ampleur exceptionnelle de l’édition précédente – environ 350 œuvres de 65 artistes -, elle proposait tout de même un vaste panorama de la création cubaine dans les secteurs des arts plastiques avec environ 250 pièces de toutes les disciplines (peinture, sculpture sur bois et métal, céramique, gravure, recycling art, bijouterie etc…) et de haut niveau de qualité, œuvres réalisées par plus de 70 créatrices et créateurs.

Cette initiative – unique en France – qui contribue fortement à développer auprès de nos publics une meilleure connaissance de la culture et de la création artistique à Cuba, est également très importante pour l’association et son engagement puisque le produit des ventes réalisées participe largement au financement des actions de coopération que nous menons à Cuba. En outre, une relation riche s’est construite au cours des éditions précédentes entre les visiteurs de l’exposition – dont la provenance s’est beaucoup élargie – et les créateurs cubains que nous avons toujours cherché à rendre «présents» derrière les œuvres exposées.

Afin d’entretenir et d’approfondir encore ce lien original, nous réfléchissons à des solutions alternatives qui pourraient inclure une exposition virtuelle et des échanges de messages à travers notre site «coopacuba.org.»

Les adhérent(e)s, ami(e)s et partenaires de l’association seront informé(e)s par courriel des dispositions prises. Nous invitons les personnes intéressées à nous rejoindre sur http://coopacuba.org

Jacques Burlaud

Président de l’Association COOPàCUBA,
02 54 73 25 73 – coopacuba@gmail.com
Site : https://coopacuba.org

Source : Le Petit vendômois

En savoir plus…

Arte Cubano 6 aura bien lieu… sur Internet


arte-cubano-nr
« Mujer de frente », de Guillermo Orlando Piedra. © Photo NR

La pandémie n’aura pas eu raison d’Arte Cubano 6 qui aura lieu comme prévu à partir du 25 novembre. Privé de chapelle Saint-Jacques, l’association s’est adaptée et présente son catalogue d’objets d’art à l’adresse Internet suivante : https://coopacuba.org, à partir de 18 h 30, heure initialement prévue pour le vernissage de l’exposition.

Cerise sur le gâteau, les œuvres seront accessibles jusqu’au 31 décembre prochain : « Nous n’avions plus de contraintes de calendrier », explique Jacques Burlaud, président de « Coop à Cuba ». « Alors autant que les œuvres soient visibles le plus longtemps possible ».

Dessins, céramiques, sculpture sur bois et sur métal, ainsi que des œuvres créées à partir de matériaux de récupération, ce sont plus de 250 objets d’arts en provenance direct de Cuba qui seront donc présentés aux visiteurs, accessibles à toutes les bourses, à partir de 12 euros pour certains petits bijoux et jusqu’à quelques centaines d’euros pour les œuvres plus importantes. « Un seul regret, celui de ne pas pouvoir partager l’habituel mojito de bienvenue avec nos visiteurs », conclut le président.


Source : La Nouvelle république

En savoir plus…

Coopàcuba : un débat convivial et animé


coopacuba-jc2020
Un débat animé avec les représentants de l’ambassade de Cuba. © Photo NR


Pas de surprise samedi dernier à l’assemblée générale annuelle de Coopàcuba. L’ancien bureau a été applaudi pour le travail de cette année et entièrement réélu. Seul point d’ombre, les difficultés de gestion liées à la crise sanitaire qui risquent de se faire ressentir pour la prochaine période. Mais Jacques Burlaud et son équipe se montrent plus que jamais déterminés à continuer leurs opérations de coopération avec cette île qu’ils aiment tant.

Le débat qui a suivi en la présence de Justo Rodriguez, troisième secrétaire de l’ambassade cubaine et l’attachée culturelle Alexa Morales a été instructif et passionnant. Beaucoup de questions ont concerné la gestion de la pandémie par les autorités cubaines. Selon les interlocuteurs, ce pays de 11 millions d’habitants, toujours sous embargo américain, aurait mis en place « une politique de prévention efficace », puisqu’à ce jour le bilan officiel resterait « de 123 décès recensés ».

« Le personnel médical se déplace directement chez les habitants, a expliqué Julio Rodriguez. Cuba compte environ un médecin pour 100 habitants, et 1.000 à 1.200 médecins sont formés chaque année. »
« Nous avons une tradition forte de la médecine de proximité, a ajouté Alexa Morales. Nous sommes fortement attachés à la prévention, et pas seulement en ce qui concerne les pandémies. Chaque médecin est responsable d’un quartier, et connaît les gens qui y habitent ainsi que les soins spécifiques à apporter à chacun. »

Après un rapide retour sur les Brigades spécialisées contre les catastrophes naturelles et les épidémies qui permettent à 3.000 médecins cubains d’aider actuellement les pays du monde entier, les questions ont également porté sur les problèmes d’approvisionnement de l’île dûs au blocus. « Il est actuellement très difficile de trouver des aliments frais. Et le manque de touristes entraîne également de grosses pertes pour notre économie. Comme tout le monde, au début de la pandémie, nous manquions de masques. Nous avons fait face grâce à de fortes donations en provenance de Chine et de Russie, mais surtout grâce à l’engagement des femmes cubaines qui ont confectionné des masques en quantité importante », a alors expliqué Julio Rodriguez.

Pour finir, les deux diplomates se sont réjoui des relations « plutôt normales » avec l’Union européenne tout en déplorant que le monde de la finance rende souvent les choses difficiles depuis 2017 et l’élection de Donald Trump. « Nous espérons qu’il y aura du changement à partir de novembre », a conclu Julio Rodriguez.

En savoir plus…

Ils célèbrent à Vendôme une journée culturelle dédiée à Cuba.


ambassade-JC2020

Vendôme, 12 octobre 2020, l'association de coopération et de solidarité de la ville de Vendôme, CoopàCuba, a célébré la 8 eme édition des journées cubaines, en hommage au jour de la culture cubaine.
Comme chaque année, la journée a inclus la présentation de films, de spectacles musicaux et de débats sur la réalité cubaine actuelle. Un moment important a été l'hommage aux brigades médicales cubaines Henry Reeve et au travail qu'elles accomplissent dans plusieurs nations du monde contre la pandémie de Covid-19.

Les troisième secrétaires de l'ambassade Alexa Morales et Justo Rodriguez ont participé aux activités et ont remercié les professionnels de la santé cubains pour les reconnaissances qu'ils ont reçues.

L ' Assemblée générale de l'association CoopàCuba a décidé à l'unanimité de s'associer à la plate-forme qui soutient la nomination du Contingent international Henry Reeve au Prix Nobel de la Paix 2021.

Source : Ambassade de Cuba.

En savoir plus…

Ambassade de Cuba en France participe à l'initiative d'hommage au Contingent médical cubain ′′ Henry Reeve ′′ à Blois.

mutuelle-jc2020

Paris, 8 octobre 2020. L'ambassade de Cuba en France a participé à un hommage au Contingent médical international "Henry Reeve", organisé par l'Agence mutuelle de santé ′′ Mutuelle Familiale ′′ et l'Association de solidarité COOPàCUBA à la ville française de Blois. L ' hommage a été dédié en particulier à l'action déployée par les brigades lors de l'affrontement du Covid19 à l'échelle mondiale.

À l'Ambassade de Cuba en France, le troisième Secrétaire, juste Rodriguez, a participé, qui a réalisé une synthèse de l'histoire du Contingent Henry Reeve, les principes qui guident son action de solidarité et a mis à jour sur le soutien du Contingent lors de l'affrontement de l'épidémie du Covid19 dans 39 pays du monde.

Les membres de l'association COOPàCUBA ont lu des témoignages recueillis par divers membres du Contingent Henry Reeve, qui ont rendu compte du travail humanitaire qu'ils ont déployé depuis plus de 15 ans dans les pays qui ont subi des catastrophes naturelles et des épidémies.
L ' initiative a comporté une centaine de personnes, dont le président de l'Agence mutuelle Pierre ZILBER, et l'association COOPàCuba, Jacques Burlaud. Les infirmiers, le personnel de la santé et les syndicalistes étaient également présents, qui se sont intéressés à l'évolution du Covid19 à Cuba et à la politique pour son affrontement dans le pays des Caraïbes.

Source : L'ambassade de Cuba

En savoir plus…

Jacques Burlaud : pour les journées cubaines, "on a évité le nombre de soirées grand public"

Les journées cubaines à Vendôme, 8ème édition, sont maintenues et démarrent ce mardi mais dans une formule allégée.En savoir plus…

Vendôme: bientôt les Journées cubaines

Capture d’écran 2020-10-09 à 11.56.40Jacques Burlaud, président de CoopàCuba. - © Photo NR

Les huitièmes Journées cubaines de Vendôme qui auront lieu du 6 au 10 octobre sont l’occasion de faire le point avec Jacques Burlaud sur l’activité de son association CoopàCuba et la passion qu’il porte pour ce pays.

Quels sont les objectifs de votre association ?
« Il y a deux objectifs principaux. D’abord, impulser des actions de coopération avec les autorités locales. Par exemple apporter la logistique indispensable comme des climatiseurs, des réfrigérateurs, des télévisions dans la construction d’un foyer ou d’un hôpital. Depuis 2017, nous avons contribué au confort de deux foyers d’accueil pour personnes âgées et de celui d’un foyer pour futures mamans ainsi qu’aux conditions d’accueil d’un hôpital à Trinidad.
Le second objectif, c’est de partager avec nos concitoyens une connaissance de ce pays, sans caricatures et sans tabous à partir d’actions culturelles diverses. »

Quelles actions culturelles ?
« Cette année, nous organisons la projection d’un film sur José Marti, au centre culturel. À Cuba, José Marti est une figure incontournable de la vie intellectuelle et littéraire, qui a également participé à la guerre d’indépendance de l’île contre les Espagnols à la fin du XIXe siècle. Nous rendrons également hommage aux Brigades médicales cubaines en compagnie de Mutule. Nous aurons plusieurs débats avec les conseillers de l’ambassade cubaine qui participeront à cette manifestation. Également, un film d’Agnès Varda Salut les Cubains, et notre soirée avec repas et orchestre de jazz. »

Que sont ces Brigades médicales cubaines ?
« L’école de formation médicale de La Havane est réputée dans toute l’Amérique latine. En 2005, Cuba a fondé ces Brigades baptisées Henry Reeve qui interviennent partout dans le monde en cas d’épidémies ou de catastrophes naturelles. Ils sont actuellement plus de 3.000 médecins, infirmières, personnels soignants qui agissent dans plus de trente pays dans le cadre de la lutte contre le Covid19. »

Et pourquoi cette forte passion pour Cuba ?
« J’ai visité l’île pour la première fois à l’âge de 50 ans. J’ai été frappé par la joie de vivre et la chaleur humaine qui se dégage de ce peuple, alors qu’il vit depuis tant d’années dans des conditions économiques difficiles, imposées par l’embargo américain. Ce qui m’a également frappé, c’est le haut degré d’éducation et de culture qu’on rencontre là-bas. Je suis tombé amoureux de Cuba et de son peuple… »

Renseignements : coopacuba@gmail.com


En savoir plus…

Lourdes De Los Santos cinéaste cubaine, reçue à la mairie

femme-a-cuba-2
Lourdes De Los Santos, au centre, lors de la réception, ce vendredi. À gauche, le maire Laurent Brillard, à droite, Jacques et Nathalie Burlaud, de Coop à Cuba. © Photo NR

Ce vendredi soir, dans la salle des actes de la mairie, Laurent Brillard, maire de Vendôme et président de Territoires vendômois, a accueilli Lourdes De Los Santos, cinéaste cubaine, en présence de Jacques et Nathalie Burlaud, de l’association « Coop à cuba ». Le maire a remis quelques présents de la marque « Vendôme » à la cinéaste, ravie de son séjour dans le Vendômois.
À noter, ce dimanche de 11 h à 13 h 30, au centre culturel, projection et « apéro tartine » autour d’extraits du film « Alicia la danza siempre » et du film « Horizontes ».

Entrée : de 5 à 6 euros.

« Femme à Cuba », jusqu’à ce dimanche 8 mars, organisé par l’association Coop à Cuba, tél. 02.54.73.25.73 ou coopacuba@gmail.com


En savoir plus…

C’est parti pour « Femme à Cuba »

femme-a-cuba-1
Mercredi soir, Jacques Burlaud en compagnie de la délégation cubaine.

Le vernissage de l’exposition Femme à Cuba 2020 a eu lieu mercredi soir à la chapelle Saint-Jacques en présence de nombreux élus. Pour l’occasion, Jacques Burlaud, responsable de l’association CoopàCuba a accueilli Lourdes De Los Santos, cinéaste cubaine, qui vient d’être élue présidente du département ciné-radio-télévision de l’union des écrivains et artistes cubains.

Cette exposition d’œuvres d’art créé par des femmes se déroulera jusqu’au 8 mars (lire NR dimanche du 1er mars) de 15 h à 19 h. Entrée libre. Les bénéfices des ventes d’œuvres intègrent le budget de l’association et servent aux actions de coopération à Cuba.

Vendredi 6 mars, 20 h 30 à la chapelle Saint-Jacques, projection du film Chico et Rita qui évoque la vie chaotique d’artistes cubains.


En savoir plus…

" Femme à Cuba " à Vendôme à travers photos, expos et films

Lourdes-de-los-SantosLourdes de los Santos, l'invitée cubaine. © Photo NR

Une nouvelle fois, l’association CoopàCuba propose de lever le voile sur une partie de la culture cubaine en mettant la femme à l’honneur.

Pour faire découvrir l’art cubain, cette année, CoopàCuba a choisi la thématique de la femme pour préparer sa sélection. Du 4 au 8 mars, ses bénévoles proposent divers rendez-vous pour des échanges, des découvertes musicales, des expositions de photos et d’œuvres plastiques, des projections de films et de documentaires.
Cette édition sera marquée notamment par la participation de Lourdes de los Santos, cinéaste et réalisatrice de films documentaires, récemment élue présidente du département ciné-radio-télévision de l’Union des écrivains et artistes cubains.

Mercredi soir à 18 h 30, le lancement de l’opération « Femme à Cuba 2020 » s’articulera autour de la présentation des expositions photographiques et de l’expo-vente d’œuvres d’art originales signées d’artistes cubaines ou dédiées à la femme.

D’un film à l’autre
Parmi les films projetés au fil des rendez-vous, plusieurs thèmes seront abordés. Avec Copas y Espada (La Coupe et l’Épée), il s’agit d’un documentaire sur le syncrétisme religieux (30 minutes, VOSTF.) Le film donne des exemples des cérémonies de ferveur répétées chaque année le 4 décembre. Il livre les clefs des origines et de l’essor de la fusion des religions catholique et afro-cubaine pour donner la Santeria.

Autre thème avec Ellas crean (Créatrices), portrait de neuf personnalités du monde de la culture et des arts qui permet de voyager de La Havane à Santiago de Cuba en passant par Trinidad et Clara… Film de 2018 , 59 minutes VOSTF.

Autre ambiance avec Zaida del Rio, documentaire de 11 minutes pour découvrir les sources d’inspiration d’une artiste peintre Zaida del Rio. Ou avec Alizia, La danza siempre, qui livre une succession de séances filmées des prestations de la chorégraphe Alicia Alonso avec le Ballet national de Cuba.

« Femme à Cuba » s’est aussi attaché à présenter des expositions photographiques avec des clichés signés de Jacques Burlaud, le président de l’association autour du thème des femmes, des rituels et des religions. Sera également montrée une sélection de photographies d’Omara Portuando saisies lors de concerts par l’objectif de l’Américain Rick Swig.

Omara Portuondo 28

Une centaine d’œuvres d’art réalisées par une trentaine d’artistes rencontrés sur place seront également exposées pour être achetées. Les expositions seront visibles à la chapelle Saint-Jacques, du jeudi 5 au dimanche 8 mars, de 15 à 19 heures.


En savoir plus…

"Femmes à Cuba " à Vendôme : les rendez-vous

femme-a-cuba-expo
Portrait de femme de José Antonio Sabates, une des œuvres présentées à la chapelle Saint-Jacques.© (Photo Jacques Burlaud)



Mercredi 4 mars, 18 h 30, chapelle Saint-Jacques,
lancement de l’opération « Femme à Cuba 2020 » en présence de l’invitée Lourdes de los Santos. Avec la projection d’un court métrage de la cinéaste réalisatrice cubaine, accompagné d’un verre de mojito ou autre boisson et de quelques grignotis.
Entrée libre et gratuite.

Vendredi 6 mars, 20 h 30, chapelle Saint-Jacques,
projection du film d’animation Chico et Rita (2010) qui évoque la vie chaotique d’artistes cubains, entre leur île et les États-Unis dans les années quarante et jusqu’à la Révolution cubaine
Des photos de la fascinante diva Omara Portuondo réalisées par le Nord-Américain Rick Swig,
ainsi qu’une introduction musicale « latino-caribéenne » assurée par le duo Pam & Fabi finiront de parfaire l’ambiance.
Entrée : 6 € ; 5 euros.

Samedi 7 mars, 19 h, chapelle Saint-Jacques,
une soirée conviviale et festive s’articule autour de « Femme à Cuba 2020 » :
présentation du film par Lourdes de los Santos, projection VOSTF de Copa y espada (2012, La Coupe et l’Epée, 30 minutes), des échanges avec la réalisatrice, service à table de collation et boissons, le spectacle de Tambours Bata et d’une danseuse sur les rituels de la santeria.
Entrée : 12 € ; 10 € (sur réservation).

Dimanche 8 mars, 11 h à 13 h 30, au centre culturel, projection et apéro tartine autour d’extraits de Alicia la danza siempre et du film Horizontes.
Entrée : 6 € ; 5 euros.

« Femme à Cuba », du 4 au 8 mars, organisé par l’association CoopàCuba, tél. 02.54.73.25.73 ; coopacuba@gmail.com

En savoir plus…

CoopàCuba poursuit son action

pensionnaires
Jacques Burlaud au foyer d’accueil de personnes âgées de Sancti Spiritus. © (Photo Jacques Burlaud)


L’association CoopàCuba, qui a son siège social à Vendôme, et son président Jacques Burlaud poursuivent l’action d’aide au développement à Cuba avec des projets concrets de coopération entrepris au fil d’une trentaine de séjours depuis 2000.

En l’occurrence, en matière de santé publique avec la province de Sancti Spiritus au centre de l’île.
« Après quatre projets menés à leur terme depuis 2010, la cinquième action a pris son départ fin janvier au foyer régional d’accueil pour personnes âgées de la capitale provinciale Sancti Spiritus où j’ai été reçu par les autorités locales et les responsables des secteurs de la Santé publique au siège de la province, puis au sein de l’établissement par l’ensemble des cadres dirigeants et des représentants du conseil des usagers, fortement impliqués dans la gestion et l’organisation des conditions de séjour des pensionnaires. »

L’établissement accueille environ 130 pensionnaires et emploie près de 150 travailleuses et travailleurs de tous domaines. « Malgré des conditions économiques parfois difficiles, il y règne une atmosphère de bien-être, toutes difficultés confondues… L’un crée un potager, l’autre aide à l’accueil et aux tâches administratives, d’autres prêtent main-forte à la lessive qui gère au quotidien quelque 150 kg de linge avec des machines en fin de vie, voire au-delà… », explique Jacques Burlaud.

C’est finalement sur ce dernier secteur qu’aura porté l’investissement de CoopàCuba : deux machines à laver et deux mixers, achetés dans l’une de ces nouvelles unités commerciales ouvertes à Cuba depuis quelques mois seulement où les achats ne peuvent se faire qu’à partir de cartes bancaires en devises… « C’est une des mesures adoptées pour favoriser l’entrée de devises dont le pays a tant besoin ! »

Parallèlement, l’action de CoopàCuba se poursuit dans le secteur des échanges culturels à travers les rencontres multiples avec les artistes impliqués dans l’opération « Arte cubano » et par la finalisation du prochain séjour en Vendômois de la réalisatrice cubaine Lourdes de los Santos, invitée de l’opération
« Femme à Cuba » en mars prochain.

Source : La Nouvelle République du 05 février 2020


En savoir plus…